Ma bibliothèque idéale : La rose écarlate de P. Lyfoung

Article rédigé par Maguelonne Laffont (élève de 3°)

pirate-917649__180.png

C’est une bande dessinée qui raconte l’histoire d’une jeune femme dont le père est forgeron au temps du Moyen – Age. Elle est fan N°1 du Renard, un justicier masqué. Elle en est amoureuse même si elle ne le connaît pas. Son père se fait assassiner sous ses yeux. Elle décide de le venger… N’ayant plus de famille, elle se retrouvera chez son grand – père, un noble du pays.
J’aime bien car l’héroïne est une fille qui sait se battre. J’aime son histoire et les dessins.

Pour en savoir plus : http://www.editions-delcourt.fr/serie/rose-ecarlate-01-je-savais-que-je-te-rencontrerais.html

Publié dans lecture, Ma bibliothèque idéale

Ma bibliothèque idéale : Les orangers de Versailles d’A. Pietri

Article rédigé par Maguelonne Laffont (3°)

versailles-880354_1280

Les orangers de Versailles de Annie Pietri: C’est l’histoire d’une jeune fille de 15 ans, prénommée Marion. Elle a un don particulier : elle est nez. Son père travaille aux fontaines de Versailles à l’époque de Louis XIV. Elle deviendra la femme de chambre de Mme de Montespan et fera la découverte de complots contre la reine : Marie – Thérèse d’Autriche.

C’est une histoire qui m’a vraiment passionné. Il y a beaucoup de péripéties et d’intrigue. Tout est recherché, plusieurs choses se passent en même et temps et se relient d’un seul coup. C’est vraiment bien !

Pour en savoir plus :

Publié dans lecture, Ma bibliothèque idéale, Non classé

Quand les élèves lisent : exemple de pratiques de lecture

Interview de Maguelonne Laffont, élève de 3ème et lectrice assidue.

person-850822_1280

Maguelonne a fait un stage durant une semaine au CDI du collège. C’était l’occasion de discuter autour de ses lectures. Elle nous livre donc quelques pistes sur ses pratiques et lancera très bientôt une petite chronique pour vous dévoiler sa bibliothèque idéale.

« Maguelonne, Es – tu une lectrice assidue » ?

Je pense que oui car je lis souvent, plusieurs types de livres, différents même si j’ai une préférence pour la romance et l’aventure. La fiction en fait.

T’arrive – t- il de lire sur des formats numériques ?

Oui, mais seulement des mangas. Je ne sais pas trop pourquoi mais je n’ai jamais essayé d’autres types de livres.

Lorsque tu lis sur format numérique, quel support utilises – tu ?

Je lis sur PC car je n’ai pas de portable. Je n’aime pas lire en « tout petit ». Cela me perturbe et fait mal aux yeux. Je préfère lire en grand format.

 Peux – tu nous donner le nom des sites que tu utilises pour lire des mangas sur PC ?

J’utilise Scan manga ou top manga. L’avantage de Top manga, c’est qu’il n’y a pas de pub. En revanche, sur Scan manga, il y a une classification des mangas qui est très pratique. Je peux choisir, par exemple parmi une liste de Shojo.

Ces sites permettent d’avoir des mangas écrits à la base en japonais, traduits en français.

 

Publié dans lecture

« SIRI, c’est plus facile et ça va plus vite mais… »

Article rédigé par MMe Almayrac (professeur documentaliste) et relu par Maguelonne Laffont (élève de 3°)

5 janvier 2016. Je retrouve le groupe d’élèves de 6° avec lequel j’avais découvert SIRI, il y a presque deux mois. C’est l’occasion pour moi de revenir sur le sujet en posant quelques questions sur l’utilisation de cet assistant personnel.

Avant de commencer, j’explique aux  élèves que j’ai écrit précédemment un article sur le blog suite à la séance faite ensemble. Je leur explique aussi que les réponses aux questions que je vais leur poser seront publiées sur le blog. Volontairement, je ne citerai aucun prénom d’élèves dans l’article. C’est une manière de formuler une pensée collective autour de SIRI. Celle du 1/2 groupe – classe qui commence à former une petite communauté d’élèves intéressés par cet outil du web. Bref, il s’agit d’une oeuvre collective, au sens juridique du terme (pour en savoir plus : https://www.dgdr.cnrs.fr/daj/propriete/droits/droits6.htm).

Premiers constats :

  • 9 élèves sur 15 ont déjà utilisé SIRI. Les autres utilisent OK Google, S Voice ou Galaxy qui selon eux, ont sensiblement les mêmes fonctionnalités.

Il se trouve qu’il y a des confusions puisque OK Google déclenche l’assistant personnel de Google appelé Google Now et qu’il semblerait que S Voice soit l’assistant personnel développé par l’entreprise Samsung et ses appareils mobiles de modèles Galaxy.

  • la plupart des élèves du groupe ont demandé par eux – mêmes à SIRI d’où proviennent les informations qu’il divulgue après la séance d’EMI précédente.
  • ils ont beaucoup de choses à dire sur le sujet, sur la « relation » qu’ils entretiennent avec SIRI

Voici les questions que je leur ai posé et qui nous permettent de mieux comprendre quelle utilisation ils font de SIRI, et pourquoi cet outil est aussi attractif pour eux.

  1. Comment avez – vous découvert SIRI ?

Certains ont découvert SIRI grâce à un membre de leur famille qui leur a volontairement présenté l’assistant personnel.

D’autres l’ont découvert, sans faire exprès, par erreur, en voulant effacer des applications ou encore en jouant avec le téléphone d’un des parents. Là, je me dis qu’il est quand même fort Siri. Cette découverte au hasard, outre l’aspect ludique, crée certainement un lien assez fort avec l’outil. On est ensuite content de partager notre découverte avec nos pairs, de tester de nouvelles questions. Cela ne contribuerait – il pas au succès de SIRI auprès de nos élèves ?

Le cours d’EMI a également permis à certains de découvrir et de s’intéresser à cet outil de recherche.

Enfin, un élève dit l’avoir découvert en lisant le mode d’emploi de la tablette de son père.

Selon vous, qui se cache derrière SIRI ?

Difficile de répondre à cette question de façon définitive et sûre. Nous récoltons cependant des suppositions qui vont :

  • d’une réponse très vague : « des personnes »  à quelque chose de plus précis : « une petite entreprise qui travaille pour Apple et qui s’appelle SIRI »
  • d’un être humain : « une personne qui parle devant un micro » à une machine : »un ordinateur »
  • bien sûr les deux géants du web que sont Apple et Google reviennent régulièrement dans les réponses citées

Quand utilisez – vous SIRI ?

Nous distinguons ici quatre types d’utilisation différents :

  • faire des recherches d’informations sur des thèmes variés scolaires ou non, consulter la météo, utiliser le GPS, consulter une vidéo
  • se divertir : les élèves disent qu’ils utilisent SIRI pour s’amuser, quand ils s’ennuient, pour discuter avec lui, « l’embêter », pour qu’il leur raconte une histoire ou des blagues
  • communiquer : les élèves utilisent SIRI pour dicter des messages sur leur téléphone quand ils n’ont pas envie d’écrire
  • assister techniquement : les élèves utilisent SIRI pour lancer une application, rechercher un jeu caché qu’ils n’arrivent pas à retrouver sur leur téléphone…

Préférez – vous utiliser SIRI ou un moteur de recherche quelconque ? Pourquoi ?

La plupart des élèves interrogés préfèrent utiliser SIRI car c’est plus facile d’aller sur SIRI que sur Google. Selon eux, ça va plus vite car ils  n’ont pas besoin d’écrire. Ils soulignent aussi le fait qu’ils ne font pas de fautes d’orthographe par ce biais – là.

Toutefois, certains élèves préfèrent Google car SIRI « met des choses pas en rapport avec ce qu’ils demandent ». Certains disent qu’ils sont habitués à Google et qu’ils vont donc naturellement vers lui pour faire leur recherche. Enfin, un dernier argument est avancé en défaveur de SIRI : on ne sait pas si SIRI est fiable ou pas.

 

Pour terminer la séance, je parcours l’article publié précédemment sur ce blog avec les élèves.Je leur explique le principe du blog, les conditions à réunir pour pouvoir publier… Je leur montre les statistiques qui s’y rapportent. Ils sont surpris de voir le nombre de visites. Ils sont fiers aussi que leur travail ait suscité de l’intérêt. Certains souhaitent écrire un article qui sera publié et signé. Des thèmes sont choisis : l’apple watch, SVoice, Galaxy, les you tubers, Qwant… A suivre…

Publié dans Non classé

Les saisons – Morphosis

Domaine : Histoire – Géographie (développement durable)

promenade forêt

Cette application ludo-éducative a été créée pour compléter le film de Jacques Perrin, en salle à partir du 27 janvier 2016. Ce film retrace 20 000 ans d’évolution des espèces sur terre. L’application, quant à elle, se présente sous la forme d’un jeu documentaire qui permet de comprendre l’évolution des écosystèmes de notre planète. Six saisons sont disponibles :

  • l’âge de glace : il y a 20 000 ans
  • le néolithique : il y a 5000 ans
  • l’empire romain : il y a 2000 ans
  • le Moyen – Age : il y a 800 ans
  • l’ère industrielle : il y a 150 ans
  • la nouvelle alliance : à partir de 2000

Pour chaque saison, on suit l’évolution de la nature, de l’agriculture et de l’homme, à travers des petits documentaires sous la forme d’images animées. Des jeux apparaissent également à la fin de chaque épisode.

Les + :

  • La possibilité d’expérimenter une nouvelle forme narrative à partir d’un film. C’est l’opportunité qu’offre le transmedia (« Le transmédia est un processus dans lequel les éléments d’une fiction sont dispersés sur diverses plateformes médiatiques dans le but de créer une expérience de divertissement coordonnée et unifiée. » (définition d’Henry Jenkins : cf : http://www.inaglobal.fr/numerique/article/le-transmedia-entre-narration-augmentee-et-logiques-immersives
  • Qualité des images et des épisodes narratifs
  • Présence d’un volet participatif pour améliorer la sensibilisation du joueur

Les – :

  • Peut – être un peu ennuyeux si on fait les saisons les unes à la suite des autres. Faire des pauses entre chaque épisode me paraît être une bonne solution.

Pour en savoir plus :

Application testée par Mme Almayrac (professeur documentaliste) et proposée par M. Donnadieu (professeur d’histoire – géographie)

 

 

Publié dans H@ppy applis | Tagué , , , ,

2 applications pour travailler sa prononciation en Espagnol

Domaine : Espagnol

image Andrey Popov

  1. Learn bots espagnol

Une application qui permet d’apprendre la conjugaison des verbes espagnols et leur prononciation.

  • Application disponible sur IOS (version d’essai gratuite avec une dizaine de verbes, version complète pour 4.99€) et Androïd (payante : 3.73€)
  • Wifi non nécessaire
  • Elle est développée par Edutainments, entreprise internationale spécialisée dans le développement de produits innovants pour l’éducation. Son fondateur est Rory Ryder (cf : http://www.learnbots.com/ site en anglais)

Les + : 

  • De petits robots miment l’action que le verbe exprime, ce qui facilite la compréhension

Les – :

  • Le choix des verbes gratuits en lien avec l’ordre alphabétique et non avec l’utilisation que l’on peut en faire.

 

2. Entraîneur de vocabulaire et de prononciation en Espagnol

Application qui permet d’apprendre du vocabulaire espagnol destiné à être utilisé dans la vie courante.

Les + : 

  • Les mots sont lus par des locuteurs natifs
  • Les mots sont classés selon 3 niveaux distincts : de base, avancé et entreprise
  • Les mots sont classés par catégories : famille, animaux, mouvements, légumes, à l’école…
  • Possibilité de faire des quizz
  • Possibilité de mesurer ses progrès

Les – :

 

  • Certaines images tendent à intéresser particulièrement les élèves par leur suggestivité. Petites listes de mots qui peuvent poser problème (laid, belle, bronzé).

Applications testées par Mme Thoreson (professeur d’Espagnol) et Mme Almayrac (professeur documentaliste)

Publié dans H@ppy applis | Tagué , , ,

Qui es – tu Siri ? ou comment les pratiques des élèves ouvrent de nouvelles voies d’exploration en Recherche d’Information

Publié le 11 novembre 2015 par cdisttheodard82

(Article rédigé par Mme Almayrac (professeur documentaliste) relu par Mme Joyeux et Mme Lucciano (professeurs de français en 6°)

Qui es – tu Siri ? La rencontre (épisode 1 )

  • Le contexte :

Mardi 10 novembre, 14h45, c’est la deuxième séance EMI pour le groupe 1 des 6°4 consacrée au document de collecte. Lors de la séance précédente, nous avons effectué une recherche d’informations sur le thème de la créolité que les élèves travaillent en français avec Mme Luciano. L’objectif de la séance du jour est de revenir sur les informations trouvées pour se pencher sur la question de leur fiabilité. Voici donc la situation – problème qui est posée aux élèves :

« Mme Lucciano a lu votre travail de recherche sur la créolité. Elle vous félicite. Cependant, certaines des informations collectées ne l’ont pas convaincues. Elle n’est pas sûre qu’elles soient justes. Pouvez – vous lui fournir des indices ou des preuves qui permettraient de la rassurer et de vérifier les informations que vous avez trouvées ».

Une discussion s’en suit pour dégager des solutions. La plupart du temps, voici les réponses que j’obtiens :

  1. On cherche dans des livres pour savoir si les réponses qu’on a trouvées sont justes

  2. On cherche sur plusieurs sites pour voir si les mêmes réponses reviennent régulièrement

  3. On cherche des sites faits par des scientifiques, des « professionnels » de la question

  4. On demande à un adulte autour de nous

  • Le moment où tout bascule…

Et là, un élève lève la main et me dit :

  • « Madame, on pourrait demander à Siri »

Je reste dubitative alors que tout le monde (les élèves présents au CDI) a l’air de comprendre de quoi il s’agit.

  • « Pardon, pourrais – tu m’expliquer qui est Siri ? » Ce à quoi l’élève en question me répond :
  • « Mais, Madame, vous avez un I pad, vous devez connaître Siri ? ». (Et là, je me dis encore un youtubeur que j’aurai zappé !). Je ne me laisse pas démonter et je réponds :
  • « Euh, non, désolée, je n’ai jamais utilisé Siri. Peux – tu m’expliquer de quoi il s’agit ? ».
  • « Ben, lorsqu’on a un Iphone ou un Ipad (à partir du 4S), on peut poser des questions à Siri et il nous répond. C’est de l’intelligence artificielle ».

Les choses commencent à s’éclairer. J’essaie de revenir au sujet qui nous intéresse, à savoir la fiabilité de l’information.

  • « D’accord, je vois, mais où Siri trouve – t – il les réponses qu’il te donne ? Qui se cache derrière Siri ? Puis – je faire confiance à Siri ? Bref, qui est Siri ?

Les élèves se regardent et osent une explication :

  • « Comme Siri est sur Iphone et Ipad, Siri, ça doit être Apple…

A ce stade, je suggère à tout le monde de se lancer dans une enquête sur Siri. On se précipite donc sur les PC à la recherche d’indices. (On a essayé de demander directement à Siri qui il était sur l’Ipad mais il ne fonctionne pas sans wifi. On a dû se rabattre sur Google.)

Google, dis – moi qui est Siri ? (épisode 2)

En 15 minutes de recherche, nous apprenons que :

  • Siri est un logiciel de reconnaissance vocale. Tout le monde s’accorde à dire qu’il est un peu plus que ça. Il a l’air de nous connaître me dit – on. Il est toujours poli avec nous rajoute-t-on…
  • Nous confirmons qu’il est disponible sur Iphone et I pad
  • Enfin, nous avons des indications sur les voix humaines qui se cachent derrière Siri la manière dont elles ont travaillé pour fournir une liste de mots prédéterminés à Siri. Nous apprenons également en fin d’article pourquoi Siri s’appelle Siri et où il a été imaginé : http://www.lesechos.fr/week-end/business-story/innovation/021437753914-je-suis-siri-1170668.php

Mais impossible de savoir précisément d’où viennent les informations qu’il nous donne gentiment. On suppose que Wikipedia et Google sont à la source de tout cela mais nous n’en sommes pas sûrs.

La sonnerie retentit. Nous restons sur notre faim… Je promets aux élèves d’en reparler la prochaine fois… Je fais mes recherches de mon côté en attendant.

Dis – moi, Siri, d’où viens – tu ? (épisode 3)

Une fois rentrée chez moi, je me décide à me mettre en relation avec Siri. Je connecte mon I pad au wifi et après avoir fait un appui long sur la touche correspondante, je dialogue avec Siri :

Moi : « bonjour Siri ?

Siri : « Bon après – midi ? » (Il a raison, il est 18h)

Moi : » Qui es-tu Siri ? »

Siri : « Je suis Siri, à votre service » (c’est vrai qu’il est poli mais ça ne m’avance pas vraiment)

Moi : « Dis moi Siri aurais – tu la définition de créole ?

Siri : « Voici le résultat de ma recherche sur le web pour « dis – moi Siri aurais – tu la définition de créole ? »

premier résultat : un article sur le créole guadeloupéen proposé par Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%A9ole_guadeloup%C3%A9en

deuxième résultat : dictionnaire-creole.com

troisième résultat : http://leconjugueur.lefigaro.fr (Le conjugueur ? Là, il délire Siri… Non en fait, il prend en compte toute ma question. Il veut donc m’aider à conjuguer le verbe « dire ». C’est gentil Siri, mais là, j’en ai pas besoin…)

Je recommence en étant plus succincte « définition créole »

Siri me dit : Créole signifie « personne de race blanche née dans les Antilles ou à la Réunion » .

(Je n’ai pas d’indications sur la provenance de cette information. Cela ne vient pas de Wikipedia qui donne une autre définition. Le début ressemble étrangement à celle présente sur le cnrtl (dictionnaire de référence utilisé dans beaucoup de travaux de recherches dont le sigle signifie : Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales): (« Personne) qui est de race blanche, d’ascendance européenne, originaire des plus anciennes colonies d’outre-mer ». mais la suite ? Siri aurait-il utilisé la définition du cnrtl et l’aurait -il adapté ? Si oui, dans quel but ? Suis – je bête, je peux tout demander à Siri alors…

Moi : Siri, où as – tu trouvé cette définition ?

Siri : Qui moi ?

Moi : « oui

Siri : « je n’en pense pas moins »

Bon, changeons de sujet :

Moi : « Siri es-tu un robot ? »

Siri : « Je ne peux partager cette information qu’en cas de force majeure »

Moi : Alors, il s’agit d’un cas de force majeure

Siri : « Disons que je suis faite (j’ai changé la voix et inséré une voix féminine) en silicium que j’ai la mémoire vive et le courage de mes convictions »

Moi : « D où viens – tu ? »

Siri : « Comme c’est écrit sur l’emballage, j’ai été conçue par Apple en Californie »

Moi : « En quelle année ? »

Siri : « Je n’ai pas vraiment d’anniversaire, j’ai commencé à exercer en tant qu’assistante le 4 octobre 2011 » (Ouah, 4 ans de retard!!!)

Qui es tu Siri  ?  Un moteur de recherche parmi d’autres ?(épisode 4)

Bon, on en sait un peu plus. Mais je n’ai pas toutes les réponses aux questions qui m’interpellent… Après une recherche plus poussée (je reviens au moteur de recherche Google), j’apprends que :

Oui, ben Google, Amazon, Facebook  et Microsoft (les fameux GAFAM) le font aussi même si la durée est un peu moins longue (18 mois). Alors rien de nouveau sous le soleil !!!

  • Enfin, comme je commence à connaître ces bons vieux GAFAM, je me dis si Siri existe, il y a de fortes chances que d’autres assistants personnels aient vu le jour. Bingo : Google now pour Google (en 2012) et Cortana pour Microsoft (en 2014)

Pour conclure, voilà de nouveaux (enfin, tout est relatif !) outils à explorer en EMI, de nouvelles notions à aborder (intelligence artificielle, assistant personnel)… Quant aux questions soulevées par cet article : Siri est-il mon ami ou un espion venu d’ailleurs ? Puis – je avoir confiance aux informations qu’il me donne ? Elles seront l’objet d’un débat avec les élèves incessamment, sous peu. Peut – être souhaiteront-ils vous faire part de leurs réflexions. Je dirai : « suite au prochain épisode »…

Publié dans Non classé, Sixième | Laisser un commentaire

Light bot – One hour coding

Domaine : Informatique (codage)

robot-148989__180

Cette application permet de se familiariser avec le vocabulaire du codage informatique. Il s’agit de commander un petit robot pour qu’il allume des ampoules tout au long d’un parcours prédéterminé.

  • Application gratuite disponible sur IOS, androïd et windows. On peut également retrouver cette application sur le web en cliquant sur le lien suivant :  https://lightbot.com/
  • Pas de connexion wifi nécessaire :

 Les + : 

  • 3 niveaux sont disponibles : les bases, les procédures et les boucles
    • Chaque niveau contient plusieurs exercices qui se débloquent au fur et à mesure que l’on avance dans le jeu.
    • Une fois les exercices débloqués, on peut les refaire à l’infini
    • L’application est conçue pour que sa durée totale ne dépasse pas une heure. Mais on peut stopper et reprendre quand bon nous semble.

Les – :

  • Je ne suis pas sûre de savoir coder après avoir terminé l’application

Application testée par Mme Almayrac (professeur documentaliste)

Publié dans H@ppy applis | Tagué , , , | 1 commentaire

Louvrissime HD

Domaine : Histoire des Arts (HDA)

mona-lisa-74050_1920

Cette application permet de visualiser une sélection de 30 oeuvres incontournables présentes au musée du Louvre. Parmi celles – ci, vous retrouverez des peintures liées à votre programme d’histoire ou de français :

  • La liberté guidant le peuple d’Eugène Delacroix
  • Le sacre de Napoléon de Jean Louis David
  • L’apothéose d’Homère du peintre montalbanais Jean – Auguste Ingres

Vous découvrirez également des détails d’oeuvres très connues comme La Joconde de Léonard de Vinci.

Disponible sur I pad gratuitement

Les + : 

  • La qualité de l’image en Haute Définition qui permet de découvrir les oeuvres dans le moindre détail.
  • La qualité des textes qui permettent de manière synthétique de rendre compte des dernières découvertes réalisées sur les tableaux.
  • Les textes, issus de wikipedia sont sous licence CC-BY-SA

Les – :

  • L’application est réalisée grâce à https://pandasuite.com/fr mais on ne sait pas à l’initiative de qui. On ne connaît pas l’auteur de l’application.

Application testée par Mme Almayrac (professeur documentaliste)

 

 

 

 

Publié dans H@ppy applis

Le roi et la salamandre

gecko-304377_1280

Domaine : histoire

Ce jeu pédagogique permet de découvrir l’univers dans lequel vivait François 1er. On peut ainsi explorer le palais de Thau, et les châteaux d’Azay le rideau, d’If, d’Angers ou encore de Rambouillet.

Disponible sur I pad  et Androïd

Le premier parcours est gratuit. Les autres doivent faire l’objet d’un achat intégré. (4.99€ par épisode)

Les + :

  • Une application éditée par le Centre des Monuments nationaux

Les – :

  • Le coût des différents épisodes

Cette application a été testée par Margaux et Flora (élèves de 5°).

Publié dans H@ppy applis | Tagué , , | 1 commentaire