« SIRI, c’est plus facile et ça va plus vite mais… »

Article rédigé par MMe Almayrac (professeur documentaliste) et relu par Maguelonne Laffont (élève de 3°)

5 janvier 2016. Je retrouve le groupe d’élèves de 6° avec lequel j’avais découvert SIRI, il y a presque deux mois. C’est l’occasion pour moi de revenir sur le sujet en posant quelques questions sur l’utilisation de cet assistant personnel.

Avant de commencer, j’explique aux  élèves que j’ai écrit précédemment un article sur le blog suite à la séance faite ensemble. Je leur explique aussi que les réponses aux questions que je vais leur poser seront publiées sur le blog. Volontairement, je ne citerai aucun prénom d’élèves dans l’article. C’est une manière de formuler une pensée collective autour de SIRI. Celle du 1/2 groupe – classe qui commence à former une petite communauté d’élèves intéressés par cet outil du web. Bref, il s’agit d’une oeuvre collective, au sens juridique du terme (pour en savoir plus : https://www.dgdr.cnrs.fr/daj/propriete/droits/droits6.htm).

Premiers constats :

  • 9 élèves sur 15 ont déjà utilisé SIRI. Les autres utilisent OK Google, S Voice ou Galaxy qui selon eux, ont sensiblement les mêmes fonctionnalités.

Il se trouve qu’il y a des confusions puisque OK Google déclenche l’assistant personnel de Google appelé Google Now et qu’il semblerait que S Voice soit l’assistant personnel développé par l’entreprise Samsung et ses appareils mobiles de modèles Galaxy.

  • la plupart des élèves du groupe ont demandé par eux – mêmes à SIRI d’où proviennent les informations qu’il divulgue après la séance d’EMI précédente.
  • ils ont beaucoup de choses à dire sur le sujet, sur la « relation » qu’ils entretiennent avec SIRI

Voici les questions que je leur ai posé et qui nous permettent de mieux comprendre quelle utilisation ils font de SIRI, et pourquoi cet outil est aussi attractif pour eux.

  1. Comment avez – vous découvert SIRI ?

Certains ont découvert SIRI grâce à un membre de leur famille qui leur a volontairement présenté l’assistant personnel.

D’autres l’ont découvert, sans faire exprès, par erreur, en voulant effacer des applications ou encore en jouant avec le téléphone d’un des parents. Là, je me dis qu’il est quand même fort Siri. Cette découverte au hasard, outre l’aspect ludique, crée certainement un lien assez fort avec l’outil. On est ensuite content de partager notre découverte avec nos pairs, de tester de nouvelles questions. Cela ne contribuerait – il pas au succès de SIRI auprès de nos élèves ?

Le cours d’EMI a également permis à certains de découvrir et de s’intéresser à cet outil de recherche.

Enfin, un élève dit l’avoir découvert en lisant le mode d’emploi de la tablette de son père.

Selon vous, qui se cache derrière SIRI ?

Difficile de répondre à cette question de façon définitive et sûre. Nous récoltons cependant des suppositions qui vont :

  • d’une réponse très vague : « des personnes »  à quelque chose de plus précis : « une petite entreprise qui travaille pour Apple et qui s’appelle SIRI »
  • d’un être humain : « une personne qui parle devant un micro » à une machine : »un ordinateur »
  • bien sûr les deux géants du web que sont Apple et Google reviennent régulièrement dans les réponses citées

Quand utilisez – vous SIRI ?

Nous distinguons ici quatre types d’utilisation différents :

  • faire des recherches d’informations sur des thèmes variés scolaires ou non, consulter la météo, utiliser le GPS, consulter une vidéo
  • se divertir : les élèves disent qu’ils utilisent SIRI pour s’amuser, quand ils s’ennuient, pour discuter avec lui, « l’embêter », pour qu’il leur raconte une histoire ou des blagues
  • communiquer : les élèves utilisent SIRI pour dicter des messages sur leur téléphone quand ils n’ont pas envie d’écrire
  • assister techniquement : les élèves utilisent SIRI pour lancer une application, rechercher un jeu caché qu’ils n’arrivent pas à retrouver sur leur téléphone…

Préférez – vous utiliser SIRI ou un moteur de recherche quelconque ? Pourquoi ?

La plupart des élèves interrogés préfèrent utiliser SIRI car c’est plus facile d’aller sur SIRI que sur Google. Selon eux, ça va plus vite car ils  n’ont pas besoin d’écrire. Ils soulignent aussi le fait qu’ils ne font pas de fautes d’orthographe par ce biais – là.

Toutefois, certains élèves préfèrent Google car SIRI « met des choses pas en rapport avec ce qu’ils demandent ». Certains disent qu’ils sont habitués à Google et qu’ils vont donc naturellement vers lui pour faire leur recherche. Enfin, un dernier argument est avancé en défaveur de SIRI : on ne sait pas si SIRI est fiable ou pas.

 

Pour terminer la séance, je parcours l’article publié précédemment sur ce blog avec les élèves.Je leur explique le principe du blog, les conditions à réunir pour pouvoir publier… Je leur montre les statistiques qui s’y rapportent. Ils sont surpris de voir le nombre de visites. Ils sont fiers aussi que leur travail ait suscité de l’intérêt. Certains souhaitent écrire un article qui sera publié et signé. Des thèmes sont choisis : l’apple watch, SVoice, Galaxy, les you tubers, Qwant… A suivre…

A propos cdisttheodard82

Professeur documentaliste au collège Saint - Théodard de Montauban
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.